• zim

Le marché de la publicité en Algérie


Même si le marché en Algérie reste embryonnaire puisque le marché à était ouvert et que les sources faibles reste rare, on peut s'en tenir à quelques chiffres venant du ministère de la Communication et de regroupement de source auprès d'intervenant sur le marché.

Le ministère de la Communication estime que la valeur du marché de la publicité en Algérie à 200 millions de dollars US par an, mais les professionnels parlent d'un marché de 350 millions de dollars US par an car tout ne passe pas en Algérie et que tout n'est pas déclaré.

Les médias les plus utilisées reste la TV dont les chaines publiques détiennent 60% du marché face aux privées, la radio et les journaux qui connaissent cependant une baisse des annonceurs. L'affichage urbain et le web, arrivent tardivement à prendre une place sur le marché, les raisons invoqués sont la législation (blocage sur les permissions d'affichage), la qualité des supports (espaces pour l'affichage et de débit pour internet) et le changement de mentalité où les algériens passent de plus en plus de temps face à internet que sur le petit écran. La PLV (Publicité sur le Lieu de Vente) prend de plus en plus de place avec notamment l'émergence de points de vente plus professionnels (magasins franchisés, chaine, grande surface...). Tant qu'à la pub au cinéma autant dire quelle est inexistant presque comme les cinémas eux mêmes, alors que dans les pays développés il est une formidable caisse de résonnance où l'on sort des publicités spécifiques. Cependant on voit éclore de nouvelles formes de publicité comme le street marketing et d'autres devront voir le jour comme le marketing directe.

Les annonceurs principaux sont ceux du secteur des télécommunication et de l'agroalimentaire, alors que l'automobile connaît une baisse très sensible et on comprend pourquoi. Le mois du Ramadhan reste le mois le plus propice à la diffusion publicitaire avec un tiers des diffusions annuelles. On ne connaît pas vraiment une autre période aussi forte durant l'année qui aurai pue être pendant les fêtes de l'Aïd, de fin d'Année ou de rentrée scolaire, il y a certes une hausse, mais pas aussi sensible.

Officiellement il y a prés de 4.000 agences de communication en Algérie, mais seulement quelques agences tiennent le gros du marché composé entre autres par :

- ANEP (Entreprise Nationale de Communication d'Edition et de Publicité) qui détient encore la gestion des entreprises étatiques et qui à bénéficier d'un monopole par décret de 1971 à 1996 (alors qu'un décret avait interdit tout monopole en 1993, l'ANEP fut un cas d'exception).

- Les agences internationales telles que Publicis, Euro RSCG, JC Decaux et JWT qui détiennent déjà à l'international des contrats d'exclusivité avec les grandes entreprises étrangères installées Algérie comme Peugeot, Coca-Cola, etc.

- Les agences nationales privées de grande envergure qui prennent plus d'ampleur depuis les années 2005 tentent de donner une nouvelle dimension et professionnalisme à la publicité, notamment par leurs travaux de conception. On peut citer

- Les petites entreprises privées qui s'assimilent aux métiers de la communications, se sont les plus nombreuses et proposent surtout du travail de réalisation d'impression et de poses. Beaucoup d'entre elles ont ouvertes puis fermées, notamment celles qui ont bénéficiées de l'Ansej et le Cnac.

On notera que les éléments contraignant du marché sont le manque de structures adéquates, de cadre juridique, de professionnels compétents, le manque de spécialisation, le manque de formations diplômantes, le manque d'intéret des annonceurs, le manque de stabilité de l'économie et de concurrence déloyale.

Alors les algériens fous de pub ? pas vraiment puisque si ont se tient aux chiffres, l’Algérie affiche un ratio 5 $/habitant, contre 10 $ en Tunisie et 19 $ au Maroc, mais cela montre plus l'engagement des entreprises dans le publicité de de l'intérêt que porte le marché algérien, or, si on prend le caractère affectif des algériens envers la pub, le constat et tout autre, l'algériens et plus réceptif et plus accros que ses voisins avec en plus un grosse capacité de relais d'informations car l'algérien parle pub.

#publicité

  • YouTube - White Circle
  • White Facebook Icon
  • Facebook - White Circle
  • White Twitter Icon
  • Instagram - White Circle

d6algeria@gmail.com  |  023 60 21 68 - 05 40 40 87 24  |  16 b, rue Boursas Omar, 16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

d6 Marketing © 2020